EN - FR - DE

Le secteur de la propreté en Europe

Le secteur du nettoyage industriel en Europe représente l’une des plus importantes branches de services aux entreprises et remplit l’un des besoins fondamentaux de notre société: l’hygiène et la propreté.

Secteur d’activité à part entière, au service des entreprises, la propreté représente, en termes économiques et sociaux, l’une des plus dynamiques branches de services aux entreprises. Plus de 176 900 entreprises de propreté emploient 3,32 millions de salariés en Europe et réalisent un chiffre d’affaires de 64,5 milliards d’Euros.

Cette présentation est basée sur les données (statistiques ou estimations raisonnables) recueillies par la FENI auprès de ses membres (fédérations nationales représentatives du secteur) en 2014. Ces données couvrent 20 pays européens (18 pays de l’UE ainsi que la Norvège et la Suisse) et, pour la plupart d’entre elles, renvoient à des chiffres de 2012.

L'étude complète peut être commandée auprès du Secrétariat de la FENI (voir « publications »)

Un poids économique considérable et une croissance soutenue

Le secteur de la propreté a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaires de 64,5 milliards d’Euros. Cela démontre le bon redressement du secteur après la crise financière et économique la plus grave depuis la Grande Dépression des années 1930, car il représente une augmentation nette de 4,83% sur deux ans (2010-2012), tandis que le PIB de l'UE-27 en 2010-2011 fut limité à une croissance de 1,6%, puis a diminué de 0,4% en  2011-2012.

En moyenne, la croissance du chiffre d'affaires annuel dans l'industrie au cours des 22 dernières années est de 9,1%. Cette croissance s’explique à la fois par la nature même des activités et par le contexte économique général.

L’explication principale de cette croissance constante et soutenue est liée à l’évolution du taux de pénétration du marché par les entreprises de propreté du fait de l’externalisation continue des services. Les estimations montrent en moyenne pour tous les pays européens, une augmentation de la pénétration du marché qui est passée de 43% en 1989 à 66% en 2012.

 

 

Des activités de plus en plus diversifiées - Facilities Management

Environ 49,5% des 3,32 millions de salariés qui travaillent dans le secteur sont essentiellement attachés au maintien et à l’amélioration d’un environnement de travail propre et agréable pour chacun. Il ne faut toutefois pas oublier qu’ils veillent également à garantir le niveau d’hygiène nécessaire dans l’agroalimentaire et dans l’industrie de pointe ainsi que dans les hôpitaux, pour ne prendre que trois des exemples les plus significatifs d’activités spécifiques du secteur de la propreté.

En effet, la perception des services rendus par les entreprises de propreté est très souvent limitée au nettoyage dit «de bureaux». Bien que ce type d’activité représente la majeure partie du marché en Europe, la diversification d’activités vers le Multiservice et le Facilities Management est maintenant une réalité dans tous les pays membres de l’UE: nettoyage industriel (y compris hygiène des chaînes agroalimentaires), nettoyage spécialisé (hygiène hospitalière, salles blanches, etc.), nettoyage de façades et lavage de vitres, nettoyage des moyens de transports publics, nettoyage des écoles, etc. Ensemble, ces services représentent près de la moitié du chiffre d’affaires du secteur. Ils impliquent tous un recours à des équipements sophistiqués et des formations très spécifiques pour les salariés.

 

 

Un monde de petites entreprises, mais en forte concentration

En termes quantitatifs, le secteur de la propreté est, essentiellement composé de petites et de très petites entreprises. En 2012, le nombre total d’entreprises dans le secteur s’élevait à plus de 176 900 dont plus de 91,4% emploient moins de 50 salariés et seulement 8,6% emploient plus de 50 salariés. Sur les dix dernières années, le nombre d’entreprises est en augmentation presque constante (à l’exception de la période 2008-2010) et a plus que doublé.

Une hausse constante de l'emploi

En Europe, le secteur de la propreté est le premier secteur de services aux entreprises en termes d’emploi. En 2012, les entreprises de propreté employaient près de 3,32 millions de salariés. Le secteur a été fortement touché par la crise en termes d'emploi (en particulier sur la période 2008-2010), notamment en raison de réductions budgétaires par les clients (privés et publics) dans la plupart des pays, qui obligent les entreprises à réduire fortement leurs effectifs.

Pourtant, en moyenne, l'emploi a augmenté au cours des 22 dernières années de 4,35% par an.

 

 

Un secteur à haute intensité de main d'œuvre

Le secteur de la propreté est caractérisé par une très forte intensité de main d’œuvre où environ 80% des coûts totaux des employeurs sont des coûts de travail. Par conséquent, le secteur est très sensible à chaque éventuel changement de législation sociale ayant un impact direct sur les moyens économiques des entreprises de propreté

Autres spécificités du secteur

En moyenne au niveau de l’UE, 67% des salariés du secteur travaillent à temps partiel. L’autre caractéristique du secteur de la propreté en termes d’emploi est la prépondérance du personnel féminin: au niveau européen, le secteur emploie en moyenne 73% de femmes.